Accès rapide

Dossier numérique Analyse financière n°75 : L’après Covid, la finance réinventée (?)

24.49 HT

Description

Dossier numérique Analyse financière n°75
Juillet – Août 2020

L’après Covid, la finance réinventée (?)

Sommaire

« Les crises jouent un rôle de régulation dans le système capitaliste »
Entretien avec Didier Coutton, INSEEC U

Navigation à vue sur le plan économique
Par Christopher Dembik, Saxo Bank

« Les actifs immatériels doivent influencer la prime de risque »
Entretien avec Éric Galiègue, commission Évaluation de la SFAF, Valquant Expertyse

« Le financement des start-up respecte une certaine logique où l’offre créée sa propre demande »
Entretien avec Florian Bercault, Estimeo et membre de la commission Évaluation de la SFAF

Les relations investisseurs à l’épreuve de la crise sanitaire
Entretien avec Olivier Psaume, président du Cliff et directeur des relations investisseurs de Sopra Steria

Quelle place pour l’ESG dans l’entreprise ?
Par Corinne Baudoin, présidente de la commission Analyse extra-financière de la SFAF, Fabienne Brilland, vice-présidente de la commission, et Martine Léonard, membre de la commission

Faut-il aussi une taxonomie « brune » ?
Par Jérôme Courcier, expert auprès de l’ORSE (Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises)

Private Equity : rééquilibrage et transparence pour « le monde d’après »
Par Boutros Thiery, Mercer France

G7 Pensions : ESG, SDGs, Green Growth and the road to Camp David
Par M. Nicolas J. Firzli, The World Pensions Council (WPC)

Introduction

Dessine-moi le monde d’après ! L’occasion est belle en effet de redessiner la finance, même si la tâche est ardue, comme l’explique ici l’économiste Christopher Dembik (p. 6). Car la crise liée au coronavirus est inédite, bien différente de la crise bancaire et financière de 2008-2009. Même si les Etats et les banques centrales ont agi massivement pour éviter les faillites d’entreprises, des plans de relance continuent d’être présentés partout dans le monde. De nouvelles indications sur la situation économique et financière des entreprises et les risques encourus par les investisseurs les accompagnant devraient d’ailleurs être rapidement données au marché par les premières publications des résultats semestriels.

Loin des pratiques de court terme, les investissements de long terme sont, bien entendu, plus que jamais nécessaires pour sauvegarder le tissu économique et l’emploi, à l’heure où les entreprises ont aussi à franchir de nouvelles étapes d’innovation : numérique, énergétique et démographique. Et la pandémie a rendu encore plus urgente la nécessité de réorienter l’épargne, à un moment où le côté fourmi des épargnants, inquiets de l’avenir, s’est renforcé. Pour Boutros Thiery, spécialiste du Private Equity, la diversification des portefeuilles par le biais des marchés cotés et non cotés devrait donc être une nouvelle donne.

Une autre tendance majeure semble se dégager : la crise appelle à amplifier la réorientation des investissements vers l’analyse ESG, avec un rééquilibrage entre les trois piliers E, S et G, comme l’expliquent les auteurs des trois articles consacrés à l’analyse extra-financière (pp. 13. 15 et 17). Une idée reprise aussi par Florian Bercault, spécialiste de l’univers des start up, pour qui l’innovation doit nécessairement être une « innovation responsable » et par M. Nicolas J. Firzli, directeur du World Pensions Council, qui souligne le verdissement des capitaux institutionnels et la montée en puissance des Objectifs de développement durable (ODD).

Gageons alors, comme l’écrit Didier Coutton (p. 3), que les crises sont salutaires et que les marchés reviendront aux fondamentaux avec une juste valorisation du risque. À cet égard, Eric Galiègue, président de la commission Évaluation de la SFAF, revient utilement sur les huit niveaux de risque identifiés par l’AMF et composant ladite prime.

Les analystes financiers et gérants, dont le rôle est d’analyser et d’intégrer ce risque, ont donc à l’évidence un rôle à jouer pour réinventer la finance.

Dossier coordonné par Michèle Hénaff

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin