Réponse de la SFAF à la consultation de l’ESMA sur le reporting financier 18 janvier 2016

La Directive Transparence révisée en 2013 avait requis que les sociétés cotées publient leurs comptes sous un format électronique unique à compter du 1er janvier 2020. La Commission européenne avait ainsi privilégié le reporting électronique XBRL en raison d’avantages importants pour les utilisateurs des comptes que sont les investisseurs. L’ESMA a été chargé d’en apprécier sa faisabilité et son intérêt.

La SFAF, et sa Commission Comptabilité et analyse financière – Jacques Mériaux, a souhaité répondre à la consultation lancée par l’ESMA qui s’achevait ce 18 janvier 2016. Fallait-il l’étendre aux comptes sociaux des émetteurs ? Devait-on prendre en considération un reporting spécifique aux PME ? L’analyse coûts-avantages faite par l’ESMA était-elle complète ? Comment prendre en compte l’information non financière ?

Vous trouverez sous ce lien la réponse qui a été remise à l’ESMA le 18 janvier 2016.

Share Button
La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin