Accès rapide

Remettre l’ISR en perspective

La réalisation de ce dossier s’achève alors que débute la semaine 2016 de la Finance responsable et que se profile la COP 22 de novembre prochain à Marrakech.

Si l’actualité se saisit des sujets ESG et de développement durable, le bilan sur l’ISR reste mitigé, comme l’explique ici G. Schneider-Maunoury (voir l’article). Quelque 80 % des encours ISR sont entre les mains d’investisseurs institutionnels et les encours des particuliers demeurent majoritairement investis via l’épargne salariale.

En dépit d’une volonté affichée des entités publiques françaises et de la mise en place des labels ISR et TEEC (voir l’article), destinés à rendre l’investissement responsable plus lisible et visible pour l’ensemble des investisseurs, la même question demeure : pourquoi l’ISR devrait-il séduire davantage ?

Les produits ISR existants prouvent encore trop rarement leur différence ou tout simplement leur impact, c’est-à-dire leur contribution effective au développement durable. L’autre question majeure vise, bien sûr, la performance financière de l’ISR ; autrement dit, l’appréciation des liens entre ISR, RSE et finance. Selon la plupart des études académiques, la relation entre performance RSE et performance financière n’est pas univoque. De plus, par exemple, l’étude présentée ici (voir l’article), souligne qu’une relation positive et très significative peut exister entre les controverses ESG et la valorisation du marché. Ainsi, une entreprise détenant une bonne notation ESG bénéficierait, dans tous les cas, d’un regain d’intérêt.

Dans le sillage de la Commission européenne, qui a lancé en février dernier une consultation publique sur les lignes directrices pour la publication d’informations extra-financières, l’Autorité des marchés financiers (AMF), a entrepris une analyse de l’information publiée par les entreprises (voir l’article).

Gageons que son document de synthèse prévu pour fin 2016 apporte la transparence attendue sur les contributions
des entreprises aux enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et de gouvernance.

Dossier coordonné par Michèle Hénaff.

> Acheter la version numérique du focus métiers « Remettre l’ISR en perspective »

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin