Résultats passés et comportement de l’investisseur

0.00 HT

Description

Impact des résultats passés sur l’aversion au risque de l’investisseurDossier – Valoriser les mémoires, motiver les étudiantsAnalyse financière n°33 octobre-décembre 2009Aymeric Bouchie de BelleAymeric Bouchie de Belle, étudiant en master 2 Banque Finance à l’École supérieure des sciences commerciales d’Angers (ESSCA) s’est appuyé sur diverses études passées et a fait sa propre étude sur une douzaine de traders et analystes financiers en banques de financement et d’investissement prestigieuses sur les différentes places financières.Parce que l’investisseur n’agit pas de manière rationnelle et prend ses décisions sous l’emprise de biais cognitifs, des bonnes performances financières passées peuvent entraîner, chez lui, un comportement d’excès de confiance qui aura pour conséquence une diminution de son aversion pour le risque. Cette réponse s’inscrit dans un cadre évolutionniste des théories financières et du développement des théories de la finance comportementale. Il est admis que tôt ou tard, ce changement de jugement entraînera une baisse des performances de l’investisseur, qui alors perdra la confiance excessive qu’il avait accumulé.

D’un point de vue managérial, l’auteur propose des axes d’amélioration en matière de management tant des organisations que des individus.

 

Share Button
La SFAF est à l’initiative de MIFIDVISION + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin