Point sur les objectifs initiaux de la directive MIF

0.00 HT

Description

Les objectifs initiaux de la directive MIF sont-ils au rendez vous ?

Actualité – Analyse financière

Analyse financière n°31 avril-juin 2009

Nicolas Raynaud et Nicolas Vincent

Entrée en vigueur le 1er novembre 2007, la réglementation européenne sur les marchés d’instruments financiers (MIF) avait pour objectifs d’introduire davantage de concurrence sur le marché de la négociation et de l’exécution des ordres de bourses, tout en renforçant la protection des investisseurs. Qu’en est-il vraiment plus d’un an après ?

Les mesures les plus visibles de la directive ont été globalement adoptées : classification des clients selon leur profil d’investisseur, même si quelques difficultés demeurent sur la conservation de volumes importants de données collectées, formalités de déclaration à la CNIL et meilleure exécution (best execution).

L’arrivée de nouvelles plateformes alternatives d’exécution a provoqué une forte concurrence et une recomposition du paysage boursier. La guerre des prix, la course à l’innovation et au développement de nouveaux services est enclenchée. Le post-marché est aussi touché et les chambres de compensation et règlement-livraison se trouvent en concurrence donnant lieu à des rapprochements.

Pour Nicolas Raynaud et Nicolas Vincent, respectivement manager et consultant junior au sein de l’unité de compétence Services financiers chez Sia Conseil, la directive MIF a profondément remanié le paysage boursier et les acteurs commencent à tirer avantage de ces directives.

 

Share Button
Aller à la barre d’outils