Accès rapide

Les équivalents de trésorerie et l’endettement net

0.00 HT

Description

Les équivalents de trésorerie et l’endettement net Actualité – OPCVMAnalyse financière n° 21 octobre-décembre 2006Annick MontelJean EyraudAu regard de la norme IAS 7, les OPCVM de trésorerie sont classés en « équivalents de trésorerie ». Ce choix ayant donné lieu à débat, l’Association française de la gestion financière (AFG) et l’Association Française des trésoriers d’entreprise (AFTE) ontréalisé un document commun en mars 2006. Il a été publié et commenté favorablement par l’Autorité des Marchés financiers (AMF). Pour être considéré comme un équivalent de trésorerie, un placement doit respecter les quatre critères suivants : être un placement de court terme ; très liquide, facilement convertible en un montant connu de trésorerie et soumis à un risque négligeable de changement de valeur. La conformité à la norme IAS 7 peut être analysée en se fondant sur les informations du prospectus de l’OPCVM et sur l’historique de l’évolution de la valeur liquidative.Les OPCMV de droit français agréés par l’AMF et classés dans la catégorie « monétaire euro » et les OPCVM monétaires étrangers coordonnés et/ou autorisés à la commercialisation en France ou dans un pays étranger dont la devise de comptabilisation est l’euro sont censés satisfaire d’emblée aux critères. Les OPCVM de trésorerie, autres que les OPCVM monétaires euro, sont concernés s’ils satisfont certains critères juridiques, qualitatifs ou quantitatifs, cumulatifs. Quant aux OPCVM de trésorerie libellés en devises étrangères, ils font l’objet d’un examen spécifique. Pour les sociétés soumises aux IFRS, l’enjeu de ce classement des OPCVM de trésorerie en équivalents de trésorerie est important, notamment au regard de l’indicateur de l’endettement net. Cette notion fait l’objet de nombreux débats depuis l’application de la norme IAS 7.

Share Button
La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin