Accès rapide

L’Impact investing, une stratégie d’investissement

Est-ce un nouveau phénomène de mode ou l’Impact investing représente-t-il une tendance bien réelle dans l’univers financier ? Si certains observateurs sont dubitatifs au regard de la taille des encours, force est de constater la remarquable progression des investissements à impact durant ces dernières années.

C’est la raison pour laquelle le groupe de travail Impact investing de la commission Analyse extra-financière de la Société française des analystes financiers (SFAF) a souhaité donner une suite au sondage qu’elle a lancé début 2019[1] et réaliser ce dossier composé de sept articles, auxquels s’ajoute l’article de la rubrique Techniques et Recherche publié dans cette même édition (« Les entreprises sociales, force de changement »).

Il est désormais reconnu que le strict cadre financier doit être dépassé pour adresser la lutte contre les inégalités et la protection de l’environnement, des sujets qui seront placés au centre des débats du G7 en août 2019[2].

Le développement de ce marché rend brûlant le sujet de la mesure de l’impact social des investissements, tant au niveau des politiques publiques, des projets d’innovation sociale que pour toute la communauté financière de plus en plus questionnée sur le sens donné à ses actions. Bien que des travaux de recherche aient été menés ces trente dernières années, la question des méthodes de mesure – tant du point de vue de l’investisseur que des dirigeants – reste posée car il n’existe pas de méthode universelle pour établir la relation de causalité entre une intervention (l’intentionnalité) et un changement (l’impact positif). Cela conforte l’utilité des travaux actuellement menés par la SFAF qui a toute légitimité pour analyser le développement de l’écosystème, suivant en cela un nombre croissant d’entreprises créées avec une intentionnalité positive.

Michèle Hénaff, rédactrice en chef de la revue Analyse financière

Les articles publiés dans ce dossier : « Impact investing, une logique d’investissement en quête de sens » ; « La microfinance : retours d’expérience pour l’ Impact investing » ; « Évaluer l’impact social : le fondement de tout investissement à impact » ; « L’expérience du capital-investissement dans l’ Impact investing : regards croisés » ; « Le marché des obligations vertes et sociales : au-delà de la simple prise de conscience ? » ; « Les fonds solidaires 90-10 dans le paysage de l’ Impact investing ».
À lire aussi dans cette édition « Les entreprises sociales, force de changement » – rubrique Technique & Recherche.

(1) Les résultats du sondage, publiés le 24 janvier 2019, sont à retrouver sur : Analysefinanciere.org.
(2) Les 10 et 11 juillet 2019 à Paris, se tiendra une réunion internationale sur l’investissement à impact, convoquée par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale. Le G7 (États-Unis, Royaume-Uni, Canada, France, Allemagne, Italie et Japon) se déroulera à Biarritz du 24 au 26 août 2019 ; la lutte contre les inégalités sera au centre des débats (lutte contre les inégalités de destin, réduction des inégalités environnementales, action pour la paix contre les menaces sécuritaires et le terrorisme, exploitation de manière éthique et centrée sur l’humain des opportunités offertes par le numérique et l’intelligence artificielle).

> Acheter la version numérique PDF du focus métiers « L’Impact investing, une stratégie d’investissement »

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin