L’analyste (financier) crédit, un analyste financier avant tout

Depuis le défaut de Lehman Brothers le 15 septembre 2008 et la mise en évidence des risques systémiques provoqués par des situations de surendettement (des ménages, des entreprises, des banques et des États), le “Crédit” s’est retrouvé propulsé sur le devant de la scène médiatique. La crise révélée tout d’abord aux États-Unis, puis en Europe, a mis l’accent sur les risques inhérents à la désintermédiation financière et, en particulier, à la désintermédiation des marchés de dettes.

Sept ans après, les régulateurs n’ont pas terminé de trouver le moyen de limiter ce risque systémique et d’imposer de nouvelles règles de contrôle aux agents économiques. L’analyse crédit est au cœur des préoccupations des régulateurs au niveau international, chacun l’utilisant comme un outil permettant de limiter le risque de contagion.

Le dossier proposé ici fournit un éclairage particulier sur la diversité de ses domaines d’application.

L’analyste crédit peut désigner celui qui, au sein de la direction des engagements d’une banque, prépare la décision d’accorder ou de refuser un crédit à telle ou telle entreprise. Il s’agit en quelque sorte d’un “tête à tête” entre la banque et une société. Ce n’est pas de cet analyste dont il sera question ici, mais de “l’analyste financier crédit” de marché, un métier souvent mal connu et pourtant au cœur de l’actualité financière.

Analyste financier sell side, buy side, “private”, “public”, action, crédit… ces expressions, souvent utilisées de façon indifférenciée, correspondent à plusieurs métiers clairement identifiables par leurs finalités sinon par leur démarche, utilisant toujours les techniques de l’analyse financière. Qu’il travaille pour une banque d’investissement, un broker, une agence de notation ou une société de gestion, l’analyste financier crédit demeure avant tout un analyste financier.

Dossier coordonné par Anne Bechet et Barbara Cohen

> Acheter la version numérique du focus métiers « L’analyste (financier) crédit, un analyste financier avant tout »

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin