FAIR – France Autonomous Investment Research


Président : Valérie GASTALDY

Vice-président : Frédéric GENEVRIER

Membres du Bureau : Christel Cleme, Claire Deray, Eric Galiègue, Pierre-Yves Gauthier.

Membres : Cecile ABOULIAN, Claire BARBARET, Bruno BEAUVOIS, Philippe BERTHON, Charles-Edouard BOISSY, Fabrice BOULAND, Marie-Christine CHATELLIER, Christel CLEME, Claire DEGAY, Valérie DIEPPE, Michel DORMOY, Muriel FELLOUS, , P. FERNANDES, Olivia FLAHAULT, Bruno FRANCOIS, Anne GAIGNARD, Eric GALLIEGUE, Alexandra GARAI, Valérie GASTALDY, Pierre-Yves GAUTHIER, Fréderic GENEVRIER, Raphael GIRAULT, Hervé GUYOT, François d’HAUTEFEUILLE, Bernard HEUZE, Bruno JEHLE, Lionel LABOURDETTE, Véronique LAURENT-LASSON, Jérome LIEURY, Michel MARGUIER, Jean-Pierre MIGUET, Antoine NODET, Jérome PARADIS, Pierre PREAU, Arnaud RIVERAIN, Hubert TASSIN, Sandrine VOIZOT, Lionel WOLF, Carsten ZIELKE

 

Les missions de la commission

Créée en juin 2014, la commission des analystes financiers indépendants de la SFAF a souhaité connaître et rassembler les membres de la SFAF qui n’étaient pas rattachés à un Prestataire de Services d’Investissement et qui réalisaient des études d’analyse financière. La diversité des métiers, sans compter celle des business models, ont conduit la SFAF à cartographier cette population et les services proposés : micro / macro, equity debt, prisme quantitatif / qualitatif, investor pay / issuer pay, clients de langue française/anglaise. La Commission, rebaptisée FAIR (France Autonomous Investment Research), regroupe les membres de la SFAF, non PSI, tels que défini par le Code Monétaire et Financier et le RG AMF – et leur propose :

  • la gestion de leur statut réglementaire.
  • un cadre favorable à leur développement économique.

La mise en place de MiFID 2, le 3 janvier 2018, a créé des disfonctionnements sévères dans la diffusion de l’analyse financière indépendante tant dans les moyens que dans la structure de prix.

FAIR suit avec attention les travaux de l’association anglaise EuroIRP qui fédère 72 institutions tant anglaises que d’autres pays européens pour déployer une activité principale de lobbying. A l’occasion de sa rencontre avec l’ESMA, les dirigeants d’EuroIRP ont rencontré ceux de la SFAF et de FAIR en avril 2018, et se sont mis d’accord pour échanger et collaborer pour leurs interventions auprès des régulateurs.

FAIR entend être reconnu en 2018 par l‘AMF comme association d’analystes indépendants et obtenir un traitement équitable de la TVA sur leurs services.

Les objectifs de la commision

L’objet de FAIR est de regrouper les analystes financiers indépendants, membres de la SFAF, non PSI, tels que défini par le Code Monétaire et Financier et le RG AMF – et de leur fournir :

  • la gestion de leur statut réglementaire.
  • un cadre favorable à leur développement économique.

FAIR doit :

  • identifier ses membres.
  • connaitre la diversité des modèles économiques déployés sous la notion d’analyse indépendante.
  • cartographier les différents services et produits proposés par ses membres.
  • maintenir cette connaissance et cette cartographie.
  • s’assurer que ses membres opèrent dans le cadre du Code Monétaire et Financier et du Règlement Général de l’Autorité des Marchés Financiers
  • assurer les échanges réguliers avec le régulateur sur les sujets relevant de l’analyse financière exercée à titre libéral.
  • par le soutien d’un évènement commercial annuel réalisé par le Cercle des Analystes Financiers Indépendants (CAFI).

FAIR a aussi pour but l’aide au développement commercial de cette profession :

  • par un annuaire sous la forme de base de données, facilement ajustables, disponible sur le site de la SFAF.
  • par le soutien d’initiatives commerciales à même de favoriser le développement de ses membres, comme le parrainage d’un évènement commercial annuel réalisé par le Cercle des Analystes Indépendants (CAI), ou la présentation à ses membres de plateformes de commercialisation de leur produit (comme Alphametry ou Research Pool).

Dans le cadre du dépôt à l’AMF de la demande de reconnaissance de la SFAF, par l’intermédiaire de sa commission FAIR, comme association représentative des AFI, on trouvera à terme les documents suivants après accord de l’AMF :
  • Code de bonnes pratiques
  • Procédure d’admission
  • Procédure de contrôle et questionnaire de contrôle
  • Formation Procédure de sanction
La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin