Parution de l’édition 68 de la revue Analyse financière « Gouvernance et pérennité de l’entreprise »

> Lire l’introduction du dossier « Gouvernance et pérennité de l’entreprise »

Le sujet de la gouvernance n’est pas nouveau mais son actualité interpelle de plus en plus, notamment dans le cadre des évolutions réglementaires et économiques de ces dernières années : la loi Sapin II en France, la 7ème révision du code Afep-Medef en juin dernier, le rapport Senard-Notat qui propose de modifier le code civil, la loi PACTE présentée en Conseil des ministres le 18 juin 2018… même si certains sujets avancent lentement, tels que la transparence vis-à-vis aux enjeux de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) ou le faible nombre d’administrateurs indépendants dans les Conseils. À l’heure où plus de 80 % de la valeur des grandes entreprises reposent sur l’immatériel, le capital humain, la marque et la réputation, pourquoi ne pas considérer la gouvernance et sa qualité comme un actif ?

Ce dossier de la revue Analyse financière ouvre ses pages à différents acteurs clés au cœur de ce sujet : l’AFGE (Association française de gouvernement d’entreprise) nous parle de création de valeur, Labrador de transparence, le HCJP (Haut comité juridique de la Place financière de Paris) aborde le sujet phare des actionnaires minoritaires et Lazard apporte sa définition de l’activisme, quand le sujet des rémunérations des dirigeants des entreprises, thème potentiellement polémique, est décrypté dans une étude menée par l’Université Aix-Marseille et Middlenext…

> Téléchargez gratuitement jusqu’au 15 septembre l’article « L’analyse d’image de la gouvernance est encore en phase de construction », un entretien avec Michael Herskovich, responsable de la gouvernance d’entreprise de BNP Paribas Asset Management.

A retrouver également dans cette édition :

L’éditorial de Thierry Giami, Président de la SFAF : Défi de la gouvernance, défi de la pérennité pour l’entreprise – édition n° 68 (Juillet – Septembre 2018).

L’article actualité « Compliance et transparence de la donnée : enjeux contradictoires dans la finance » de Cédric Duchatelle, responsable groupe conformité et éthique des affaires, fonction clé de vérification de la conformité AG2R La Mondiale et vice-président club-pro du Cercle éthique des affaires.

Le focus métiers : « La gestion d’actifs mise sur la blockchain »
> Lire l’introduction du focus « La gestion d’actif mise sur la blockchain »
Désormais mondialement célèbre grâce au bitcoin – qui fêtera ses 10 ans à la fin de l’année –, la blockchain suscite l’intérêt de nombreux secteurs et des pouvoirs publics et devrait faire bientôt partie intégrante du paysage financier français. L’utilisation accélérée des nouvelles technologies, amplifiée notamment par l’arrivée de MIF 2 et PRIIPs, pousse les secteurs finance, banque assurance – sujet de ce dossier – à multiplier les expérimentations, comme en témoigne dans notre revue OFI AM, qui s’est lancé dans l’aventure en septembre 2017. Ostrum AM, filiale de Natixis Investment Managers, a également rejoint la partie en testant il y a un an le passage d’ordres via une plateforme de blockchain privée. La réglementation française suit le mouvement et a ouvert la possibilité de recourir, pour certaines catégories de valeurs mobilières et de titres financiers, à cette technologie prête à bouleverser les offres de services post-marché.

> Acheter un exemplaire papier de l’édition 68
> Acheter les articles au format numérique PDF
> S’abonner

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin