Accès rapide

Commission Valeurs Moyennes

 

Les objectifs de la commission

Cette commission organise neuf à dix journées par an au cours desquelles cinq à six chefs d’entreprises présentent leurs résultats et leurs stratégies aux analystes membres de l’association et débattent avec eux des perspectives de leurs sociétés.

L’intérêt réciproque des émetteurs et des analystes pour ces manifestations tient à leur caractère relativement informel et à leur souplesse.

A l’heure de l’Internet et du développement extraordinaire de la masse d’informations disponibles, il est cependant difficile pour les professionnels d’assimiler les connaissances indispensables à la profession sur les sociétés émettrices nouvellement présentes sur le marché. Les réunions, sans pouvoir résoudre cette difficulté, peuvent, semble-t-il, constituer un des éléments de réponse.

La commission reste vigilante pour que la taille des sociétés présentées ne soit pas négligée et que les entreprises technologiques, dites de la nouvelle économie, ne soient pas privilégiées au détriment des autres « véhicules » offerts aux investisseurs. Enfin, elle  cherche à innover en sollicitant plus les sociétés pour des visites de site, irremplaçables tant pour la connaissance de l’entreprise que pour l’appréciation de son métier.

La commission a également pour objet :
• d’approfondir les connaissances des membres en matière de théorie de la gestion de portefeuille actions ;
• d’échanger les pratiques ;
• de représenter les gérants vis-à-vis des autorités extérieures ;
• de faciliter l’accès à l’information ;
• de lier des liens avec les membres d’associations européennes d’analystes financiers exerçant les mêmes fonctions.

Les journées Valeurs Moyennes

Depuis plus de vingt ans, à travers 10 journées « Valeurs Moyennes » organisées chaque année, les dirigeants de MidCaps ont l’opportunité de présenter leur stratégie et leur marché à un public de gérants et d’analystes spécialisés sur les valeurs moyennes.

Principe : Réunion d’1 h 15 mn.

Soit :
• 30 à 40 minutes de présentation de l’entreprise,
• 30 à 40 minutes de questions / réponses et d’échange avec la salle.

Cette réunion s’appuie sur une présentation au format Powerpoint (illustrée par des chiffres) avec un tirage en nombre suffisant pour le public. Ce Powerpoint peut reprendre par exemple les principales informations que souhaite délivrer l’émetteur selon un ordre qui a fait son efficacité :
• Activité de l’entreprise,
• Originalité de son savoir-faire,
• Clientèle,
• Univers concurrentiel,
• Stratégie,
• Perspectives de développement,
• Rapide résumé du compte d’exploitation et du bilan,
• Actionnariat actuel.

Ce Power point est mis en ligne sur le site de l’émetteur et sur le site de la SFAF.

L’intérêt de ces réunions est de permettre aux dirigeants de présenter leur stratégie et le positionnement des entreprises à l’égard de leur marché et de parfaire la connaissance des analystes sur les environnements concernés. Y sont débattus, les prix de revient, les seuils de rentabilité, et non le futur bénéfice par action.

Ce ne sont pas des réunions à connotation financière marquée. Les journalistes ne sont pas invités à ces réunions, exception faite des invitations personnelles de l’émetteur qui est tenu d’en informer préalablement la SFAF.

 

Depuis son origine il y a 25 ans, plus de 1 300 réunions de travail ont été organisées par cette commission créée puis dirigée par Geoffroy de Coatparquet.
Ces rendez-vous ont un double objectif :

  • Accompagner les dirigeants de petites et moyennes capitalisations dans leurs premiers pas boursiers.
  • Permettre à nos membres d’approfondir leurs connaissances de certains secteurs.

Lors de ces rencontres sont abordés : les métiers de l’entreprise, son environnement et l’orientation stratégique mise en place par l’équipe dirigeante.
A raison d’une dizaine de journées « Valeurs Moyennes » par an les membres de la SFAF ont ainsi l’opportunité de rencontrer les futures sociétés du SBF 120 et du CAC 40.
En outre, cette commission accompagne aussi les entreprises sur des sujets plus spécifiques tels que le rôle du retraitement de l’information par les analystes financiers dans la décision de gestion, un aspect non négligeable en ces temps troublés.

 

Membres : Philippe ALLAMEL, Bruno BEAUVOIS, Olivier DUTHIL, Véronique LAURENTLASSON,
Xavier MAUPIN, Xavier MILVAUX Antoine NODET, Henri PASTRE, Arnaud
RIVERAIN, Camille TREMEAU

La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin