Accès rapide

01/02/2019 – La SFAF participe à la conférence « La recherche après MIF2, les défis d’un nouveau modèle »

Après l’entrée en vigueur le 3 janvier 2018 de MIFID 2, qui a dissocié la facturation de la recherche de l’exécution des ordres des marchés actions et autres instruments financiers, les acteurs du buy side et du sell side, brokers, analystes, sociétés de gestion, ont dû gérer cette transition et adapter leur business model.
La directive a imposé un paiement de la recherche en direct sur les fonds propres (P&L) ou bien à la charge du client via un compte de recherche séparée (RPA), selon des conditions bien définies, dans un but de transparence des marchés. Dans ce cadre, la budgétisation (ex ante) de la recherche, son coût et son accès constituent des enjeux significatifs. Pour y répondre, les expertises de la Place de Paris ont été mises en commun au sein de MIFIDVision – plateforme lancée à l’initiative de la SFAF -, qui proposera des solutions adaptées.
Cette séparation entre financement de la recherche et financement de l’exécution devrait ouvrir la voie à de nouveaux modes de diffusion, via des plateformes de diffusion.
Le régulateur et les acteurs de la recherche et de l’industrie évoqueront comment, un an après sa mise en place, les protagonistes se sont adaptés à ce nouvel environnement règlementaire, quels sont les impacts sur l’analyse financière et la couverture des valeurs, quel est le bon prix pour la recherche, et quels sont les défis à relever pour faciliter le développement des marchés de capitaux.

Anne Bellavoine, vice-présidente de la SFAF, intervient à 9h10 sur le thème « Couverture, tarification : état des lieux ».

Informations supplémentaires et inscription via ce lien.

Share Button
La SFAF est à l’initiative de MiFIDVision + d'infos
Nous suivre : Twitter Linkedin